Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Un retour prometteur sur la 1re année du programme Apollo de ForFarmers

Communiqué de presse Communiqué de presse14-4-2020

Focus sur des poulets en pleine forme grâce à un programme d'alimentation renouvelé

Aujourd'hui, en raison des progrès énormes accomplis en matière de génétique, les poulets de chair ont des besoins nutritionnels différents de leurs congénères d’il y a quelques années. C’est pourquoi ForFarmers Belgium a lancé en avril de l’année passée, Apollo, un programme d'alimentation destiné aux poulets, qui a pour objectif de veiller à une croissance efficace et à des poulets en bonne santé. Dans l’entre-temps, le programme d'alimentation Apollo a été introduit dans quatre pays : la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Quels sont les résultats après un an ?

Apollo a été conçu pour avoir des poulets en pleine forme, avec une flore gastro-intestinale saine, des pattes robustes, des voutes plantaires saines et ne subissant qu’un faible taux de mortalité. Dès la naissance, les poussins reçoivent tout ce dont ils ont besoin. Apollo Pro-Start, conçu pour la première semaine de vie, garantit un bon démarrage : une condition préalable pour une croissance saine et efficace et d’excellents résultats. Ainsi, les transitions alimentaires se passent à un autre moment. Aucun changement n’est fait lorsque le risque de coccidiose et d'interaction est le plus élevé. En effectuant le changement au moment opportun, Apollo diminue le risque de stress et de maladie chez les poussins.

Une meilleure transition d'alimentation et une croissance moyenne plus élevée

En avril 2019, le programme d'alimentation Apollo a été lancé en Belgique. Avec un énorme succès. Les résultats auprès des élevages de volaille ont grimpé en flèche. D’où la comparaison encore plus flagrante avec la mission spatiale Apollo 11, qui fut la première à atteindre la lune. « Depuis le lancement d’Apollo, nous avons vu une amélioration du changement d'alimentation de 1,7 points », nous dit Gerry De Hertefelt, gestionnaire de produit Volaille chez ForFarmers. « De plus, la croissance des animaux a également augmenté, avec une moyenne de 30 grammes supplémentaires par poussin par rapport à la même période l’an dernier. » De Hertefelt remarque l’enthousiasme évident des clients face aux résultats améliorés. L’un de ces heureux clients est le jeune éleveur wallon Mathieu Paquet, d’Aische-en-Refail. « J’ai débuté mon activité d'éleveur de volaille en janvier 2020 et ma première bande avec Apollo a été une franche réussite. Mes résultats techniques et financiers ont été excellents. La litière reste sèche et mes poulets ont grandi de manière considérable.

Résultats d’Apollo en un an

Avril 2019- mars 2020 : APOLLO

Moyenne

Poids moyen (kg)

2,513

Croissance quotidienne par poulet (g)

65,6

Changement d’alimentation

1,543

Changement d’alimentation 1500

1,138

Changement d’alimentation 2300

1,539

Quantité de production

412

2018-2019 (même période un an avant pour référence)

Moyenne

Poids moyen (kg)

2,479

Croissance quotidienne par poulet (g)

64,9

Changement d’alimentation

1,560

Changement d’alimentation 1500

1,168

Changement d’alimentation 2300

1,556

Quantité de production

405

Des périodes de transitions alimentaires intelligentes

Outre une amélioration des transitions et une croissance moyenne plus élevée, on constate également une litière sèche et des coussinets plantaires sains. Tout cela est bénéfique pour la santé des animaux et la satisfaction du travail bien fait. L’amélioration des résultats et les périodes de changement de régime alimentaire intelligentes ont également été remarquées par les vétérinaires sur le terrain. « Les vétérinaires indiquent que les périodes de changement de régime alimentaire sont bien mieux réfléchies aujourd'hui », explique Gerry De Hertefelt. « Étant donné que les poulets de 15 à environ 27 jours reçoivent les mêmes denrées, les mêmes nutriments et les mêmes vitamines et minéraux, le risque d'interaction et de coccidiose est réduit de manière considérable », ajoute M. De Hertefelt.

Afbeelding: schakelmomenten FR groot