Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Stress thermique des volailles : comment éviter le stress et créer un environnement agréable pour vos poules lors des périodes de chaleur

Conseils de nos spécialistes Conseils de nos spécialistes15-7-2021

On croit souvent que le stress thermique des poules commence en été. Mais savez-vous que la chaleur combinée à l’humidité élevée de l’air entraîne déjà le stress thermique ? Dans cet article, nous vous expliquons ce que vous pouvez faire pour éviter ce stress et créer un environnement agréable pour vos poules.

Dans cet article, nous traitons les sujets suivants :

Qu’est-ce que le stress thermique ?

Les poules sont des animaux à sang chaud. En cas de chaleur trop élevée, elles ne parviennent pas à se rafraîchir (ou trop peu) et leur température corporelle augmente. Nous appelons cela le stress thermique.

Comment reconnaître le stress thermique chez vos poules ?

  • Vos poules consomment plus d’eau et moins de nourriture que d’habitude
  • Les poules ont les ailes déployées et le bec ouvert
  • Elles respirent vite, sont moins actives et semblent plus fatiguées

Les poules n’ont pas de glandes sudoripares. Elles se rafraîchissent principalement en expirant et par la chaleur absorbée par l'air (déplacement d'air). Une poule respire vite ou a le bec ouvert et elle déploie ses ailes ? C’est qu’elle a chaud et essaie de se rafraîchir.

Quels facteurs influencent le stress thermique ?

Plusieurs facteurs influencent le stress thermique. Par exemple :

  • L’âge, le poids et l’état de vos animaux
    Avez-vous de jeunes poussins ou vos animaux sont-ils plus proches du moment d'abattage ?
  • Flux d’air
    Lorsque la ventilation est bonne, la température ressentie par l’animal est moins élevée.
  • Le comportement des poules
    Les poules qui ont tendance à s'entasser se retrouvent dans une situation de stress thermique
  • Système de logement en groupe
    La ventilation dans un logement en groupe n’est pas comparable à celle d'un système de volière ouverte.
  • Température réelle et humidité relative dans le bâtiment
    Elles sont toujours différentes (souvent plus élevées) que la température et l’humidité extérieures. Veillez à avoir un bon climat dans votre bâtiment !

Quelles sont les conséquences du stress thermique ?

Dans notre pays, l'humidité de l'air moyenne est relativement élevée (70 %). Lorsqu'il fait chaud et humide, les poules ont besoin de plus de temps et éprouvent plus de difficultés pour se rafraîchir. Même une courte période de chaleur de quelques jours peut rapidement entraîner le stress thermique.

Une température du bâtiment trop élevée réduit la prise alimentaire et entraîne une croissance plus faible ou une production réduite. Le stress thermique entraîne des problèmes très importants pour l'animal et peut même provoquer la mort.

Que puis-je faire pour éviter le stress thermique pour mes poules ?

Nous répartissons les conseils en mesures que vous pouvez prendre au préalable, celles à prendre pendant les journées chaudes et, enfin, les mesures supplémentaires à prendre après les journées de chaleur.

1

Mesures à prendre au préalable

  • Vérifiez si la capacité de ventilation est suffisante.
  • Vérifiez si tous les ventilateurs fonctionnent. 
  • Veillez à avoir une alarme qui fonctionne correctement et un groupe électrogène de secours. Pensez également à l'équipement d'alarme : remplacez la batterie ou chargez-la. 
2

Mesures à prendre pendant les journées de chaleur

  • Au moins un jour avant le stress thermique attendu, commencez à donner un agent anti-stress.
  • Activez à temps un éventuel système de refroidissement présent. La température du bâtiment sera ainsi abaissée de 5 à 7 degrés.
  • Ne nourrissez pas les poulets de chair pendant les plus fortes périodes de chaleur de la journée.
  • Si vous nourrissez vos volailles avec votre propre blé, réduisez la part de blé propre. Le blé non moulu entraîne une production de chaleur supplémentaire par le gésier.
  • Faites se lever les animaux régulièrement pour que la chaleur entre eux puisse s'échapper.
  • Dirigez l'air entrant vers vos poules pour obtenir un mouvement d'air autour des animaux. Une longue période de chaleur est-elle prévue ? Ajoutez ensuite des ventilateurs auxiliaires pour une extraction et une circulation d'air supplémentaires.
  • Veillez à avoir une dépression permanente (10 à 15 Pascal) et une vitesse d'air suffisamment élevée (60 centimètres par seconde).
  • Fournissez de l’eau fraiche en suffisance.
3

Mesures supplémentaires après les journées de chaleur

  • Après un orage, le temps peut se refroidir considérablement. Empêchez l'air froid d'entrer trop rapidement dans le bâtiment via le système de ventilation. 
  • Après un orage, vérifiez si tous les systèmes de ventilation fonctionnent encore. Les rapports de défaillance des systèmes peuvent être perturbés par l’orage, avec toutes ses conséquences qui peuvent s’ensuivre. 
  • Continuez à ajouter l'agent anti-stress thermique à l'eau jusqu'à environ 5 jours après la période chaude.

En savoir plus ?

En savoir plus ? Nos spécialistes se feront un plaisir de réfléchir avec vous et de vous offrir des conseils sur mesure. N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact ci-dessous.

Consultez notre déclaration de confidentialité pour connaître la manière dont ForFarmers traite vos données à caractère personnel