Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Coq des Prés : durable de la matière première au consommateur

Nouveautés du secteur Nouveautés du secteur26-5-2021

L’élevage biologique est un secteur en pleine croissance et, de surcroît, un domaine qui entreprend de manière consciencieuse et durable. Grâce au concept du poulet de chair biologique Coq des Prés, ForFarmers mise depuis de nombreuses années sur la durabilité. Ce concept est principalement situé dans le sud de la Belgique et a été développé par notre spécialiste bio-broilers, Jean-François Noël.

« Les exploitants impliqués dans ce concept sont très enthousiastes et y croient vraiment », commence Jean-François. « Ils sont partisans du maintien de l’agriculture locale, ils fournissent des produits avec une valeur ajoutée et tentent de minimiser l’impact écologique. Ils sont fiers de leurs délicieux produits finaux et adorent les vendre. Outre un excellent produit, leur stratégie s’oriente vers la durabilité. La vente se fait principalement via la vente directe à la ferme, mais également via les magasins, les boucheries traditionnelles et les restaurants de la région. »

Une chaîne courte : de la matière première au consommateur

« Le processus débute toujours par les matières premières nécessaires pour produire l’aliment des poulets de chair biologiques. Dès ce moment, nous nous concentrons déjà sur la chaîne courte. Toutes les matières premières que nous utilisons sont des matières premières biologiques locales. Évidemment, ce n’est pas toujours facile. Il est plus difficile de trouver localement des matières premières protéiques que des céréales, par exemple. Toutefois, nous faisons de notre mieux pour trouver la meilleure solution et la plus durable. Nous utilisons ainsi du soja non OGM venant d’Europe et pas du soja d’outre-mer. Des études sont d’ailleurs en cours depuis 6 ans pour produire du soja en Belgique. Ceci est prometteur pour l’avenir », raconte Jean-François. « Un autre maillon important dans la conservation de la chaîne courte est la distance entre le couvoir et l'éleveur. La distance moyenne oscille aux alentours de 50 km. Lorsque les poulets doivent être abattus, ils sont envoyés vers un abattoir situé entre 50 et 80 km maximum de l’éleveur. Le dernier maillon de la chaîne courte est le consommateur. Celui-ci est également recherché à proximité. Environ la moitié des produits finaux sont vendus à la ferme même par l’éleveur. L’autre moitié est vendue exclusivement en Belgique et au Luxembourg. De plus, tout morceau du poulet reste vraiment en local et nous n’exportons donc pas de produits résiduels, tels que les pattes, vers des pays lointains. Afin de contrer le gaspillage, nous produisons des boulettes sauce tomate avec les produits résiduels, par exemple. Nous ne produisons de la nouvelle viande que lorsque tout le poulet est consommé. »

Production d’aliments économique

« Nous faisons toujours un choix très conscient en ce qui concerne les matières premières pour l’alimentation. Et lors du processus de production même, nous restons également concentrés sur la manière de produire le plus durablement possible. Ainsi, l’alimentation de Coq des Prés prend toujours la forme de farine au lieu de granulés. La raison en est très simple : la production de farine nécessite moins d’énergie que celle des granulés », explique Jean-François Noël. 

Bâtiment respectueux de l’environnement

« La consommation énergétique est maintenue au niveau le plus bas possible dans le bâtiment et, grâce à la ventilation naturelle, très peu d’électricité est nécessaire. Il est très important de bien intégrer le poulailler dans le paysage et de laisser aux poulets la possibilité d’être un maximum à l’air libre. Afin de s’assurer que les poulets aiment être à l’air libre, il est nécessaire d’avoir une bonne structure autour du poulailler. En plantant différents arbres, fruitiers ou autres, nous créons un environnement où les poulets adorent se retrouver. En outre, les arbres à proximité du poulailler améliorent la réduction en CO2 en absorbant le lisier des poulets, protégeant ainsi l’eau du sol. Un peu à l’écart du poulailler, nous plantons des anciennes variétés d’arbres fruitiers, ce qui est positif pour la biodiversité. Grâce aux arbres fruitiers, l’éleveur de poulets produit non seulement des poulets, mais aussi des fruits contenant beaucoup de vitamines », conclut Jean-François Noël.

Afbeelding: afbeelding p 10 coq des pres

Nous sommes à la recherche de nouveaux poulaillers !

Vous êtes intéressé par le concept Coq des Prés après avoir lu cet article et vous souhaitez plus d'informations ? Vous pouvez contacter Jean-François au numéro 0032 475 45 11 71.

Nous sommes d’ailleurs à la recherche de nouveaux poulaillers afin de pouvoir continuer à répondre à la demande croissante du marché pour de la viande bio. Vous êtes intéressé ou vous avez des questions ? Laissez-nous vos coordonnées ici et nous prendrons contact avec vous au plus vite.

Consultez notre déclaration de confidentialité pour connaître la manière dont ForFarmers traite vos données à caractère personnel