Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Comment éviter le picage chez vos poules pondeuses ?

Conseils de nos spécialistes Conseils de nos spécialistes7-6-2021

Le picage est un problème récurrent dans les exploitations de poules pondeuses. Il est important d’aborder à temps ce comportement chez vos poules et de le maintenir sous contrôle. Dans la majorité des cas, le stress sous-jacent est la cause principale de ce comportement indésirable. Ce sont surtout les poules qui ont un bec entier qui peuvent facilement infliger des blessures aux autres poules. Ces petites blessures sont une véritable porte ouverte aux maladies qui, au final, mènent à la mortalité et, par conséquent, à des pertes de production pour l’éleveur. De plus, il est très difficile d’inverser le comportement de picage lorsqu'il est acquis. C’est pourquoi notre spécialiste en poules pondeuses, Jens, vous énumère quelques points d’attention. Vous réussirez ainsi à éviter le picage chez vos poules pondeuses.

1

Consacrez suffisamment d’attention au programme d’éclairage de votre poulailler.

La lumière est l’une des causes principales du picage. Les poules réagissent fortement à la lumière ainsi qu’aux changements d’intensité de lumière et de couleur. Une intensité élevée combinée à une lumière blanche peut, dès le début du cycle du cheptel, provoquer le comportement indésirable de picage. C’est pourquoi il est très important de discuter du programme d’éclairage avec le conseiller en alimentation et d’en faire le suivi en fonction de la situation dans le poulailler. Il est souvent nécessaire de réduire progressivement l’intensité de la lumière ou (si votre installation en est équipée) d'allumer une lumière rouge. La lumière rouge maintient les poules au calme. Prêtez également attention aux endroits du poulailler où la lumière extérieure peut pénétrer, par exemple les conduits de ventilation. Il s’agit souvent d’endroits où le comportement agressif et le picage sont plus élevés. Essayez donc de recouvrir cette intrusion de lumière.

2

Vérifiez régulièrement le plumage de vos poules.

Soyez attentif à tout signe de perte de plumes ou de blessure chez vos poules. Le picage commence souvent par une perte de plumes autour de la queue et le bas du dos. Les poules peuvent également se picoter sur la tête et autour du cloaque. Contrôlez donc régulièrement la présence de blessures dans cette région. La meilleure manière de contrôler le comportement de vos poules est de rester quelques minutes immobile parmi elles. Vous pouvez ainsi mieux observer le comportement agressif que lorsque vous marchez rapidement à travers le poulailler.

3

Prévoyez une distraction dans le poulailler, telle que des pierres à picorer et de la luzerne.

Plus une poule peut picorer souvent une pierre à picorer, moins elle picorera les autres poules. Veillez à avoir des bonnes pierres que les poules peuvent réellement picorer, sinon cela n’aura aucune utilité. Il est recommandé d’avoir 1 pierre à picorer par compartiment. Vous pouvez acheter tant les pierres à picorer que la luzerne auprès de ForFarmers. Demandez à votre conseiller en alimentation.

4

Veillez à avoir une bonne ventilation.

Une ventilation insuffisante cause du stress à vos poules, ce qui peut engendrer un comportement indésirable de picage. Veillez donc à ce qu’il y ait un climat homogène dans tout le poulailler, et ce, tant au niveau de l’espace que de la durée. Les variations de climat de jour en jour, à l’avant ou à l’arrière du poulailler, ou entre les différents compartiments, ont un effet néfaste sur le picage.

5

Soyez attentif aux maladies.

Gardez vos poules en bonne santé. Les maladies sous-jacentes peuvent facilement provoquer le picage, du fait que les poules ne se sentent pas bien dans leur peau. Veillez également à vermifuger à temps. Les poules ayant des vers mangent plus, perdent des plumes et développent du stress.

6

Combattre les poux rouges.

Les poux rouges sont l’un de facteurs de stress les plus importants chez les poules pondeuses. Les poux rouges se nourrissent du sang de la poule, ce qui occasionne des démangeaisons. Ceci provoque facilement le picage. En journée, le pou rouge se cache partout dans le poulailler, par exemple sur les pattes du système ou dans les fissures des perchoirs. La nuit, lorsque les poules dorment, ils se dirigent vers elles pour manger. En cas de populations de poux rouges élevées, le stress occasionné peut même engendrer des pertes de production significatives.

En savoir plus ?

Vous souhaitez plus d’informations ou des conseils pour éviter le picage chez vos poules pondeuses ? Prenez contact avec nous ou remplissez le formulaire ci-dessous. Notre spécialiste vous contactera au plus vite.

Consultez notre déclaration de confidentialité pour connaître la manière dont ForFarmers traite vos données à caractère personnel