Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Climat dans les poulaillers – à quoi devez-vous faire attention en hiver ?

Conseils de nos spécialistes Conseils de nos spécialistes27-11-2020

Le climat dans le poulailler a une grande influence sur la santé des animaux. Les volailles sont d’ailleurs très sensibles aux courants d’air et au froid. Au printemps et en automne, lorsque l’écart entre la température du jour et de la nuit est grand, il peut s’avérer difficile de maintenir une température stable dans le poulailler. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils et astuces.

L’automne, à partir de fin septembre, est le moment idéal pour vérifier tous les appareils du poulailler. En vérifiant chaque élément séparément, vous verrez immédiatement où d’éventuels problèmes pourraient survenir dans le poulailler. De plus, observez quotidiennement vos animaux. Ils donnent des signaux clairs lorsque le climat n’est pas correct suite à une fuite d’air ou à un courant d’air, par exemple. Un exemple simple de ceci est la répartition des animaux dans le poulailler. S’ils ne se répartissent pas correctement, il doit y avoir quelque chose qui les gêne. Il est du devoir de l’éleveur de volailles de trouver le problème et de le résoudre.

Contrôlez régulièrement les configurations de ces éléments :

  • Manomètres à pression négative : les conduits sont-ils propres ?
  • Moteurs de vanne
  • Recalibrer les capteurs HR
  • Calibrer les capteurs de température
  • Contrôler la largeur de bande*, 6 à 7 degrés
  • Vérifier la courbe de ventilation, tant pour la ventilation minimale que maximale
  • Vérifier le fonctionnement des éventuels échangeurs thermiques, mélangeurs d’air ou de l’aération de la bande de fumier

(*) Pour ce qui est de la largeur de bande, un simple calcul peut vous aider lors de la configuration : largeur de bande + valeur cible de la température de poulailler = 27.

Poules pondeuses

Lorsque la température la nuit est comprise entre 5 et 10 degrés, il y a plus de risques de problèmes. Ce sont surtout les poules pondeuses qui sont sensibles aux courants d’air et peuvent développer rapidement l’E. Coli par ces températures et mauvaises configurations. Il est donc important de contrôler pour ces animaux s’il n’y a pas de fuite d’air. Un test de fumée peut rapidement indiquer si des flux d’air indésirables sont présents près des portes, ventilateurs inactifs, via les bandes de fumier ou les dispositifs de sortie, par exemple. Vérifiez également le fonctionnement de l’échangeur thermique, de l’aération de la bande de fumier ou de l’aération de la trémie.

Plus d’infos ?

Des questions, un conseil ou intéressé par un test de fumée ? Prenez contact avec votre spécialiste ForFarmers.