Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Le point de vue du fermier : Pieterjan Haghedooren, éleveur de volailles

12-5-2021

Par le biais de notre campagne #noussommespartout, nous souhaitons démontrer aux éleveurs belges l’importance de leur rôle dans notre société. Et leur prouver qu’ils sont - littéralement - partout ! Au cours des prochains mois, nous partagerons les histoires personnelles d’un certain nombre de clients. Comment font-ils ? De quoi sont-ils fiers ? Nous terminons notre série par Pieterjan Haghedooren, fier propriétaire d'une exploitation de volailles et veaux viandeux à Bikschote.

Pieterjan a grandi sur l’exploitation agricole de ses parents. « J’ai le métier de fermier en moi depuis ma plus tendre enfance. Après ma formation agricole, j’ai décidé de travailler d’abord en tant que représentant technico-commercial pour ForFarmers. J’ai ainsi appris, non seulement, à connaître le secteur du point de vue de l’éleveur, mais également d'un point de vue plus large. » Pieterjan a visité de nombreuses exploitations de volailles et a accumulé une connaissance sur les exploitations agricoles en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. « Grâce à ce travail, j’ai appris énormément à propos du marché ! »

Opportunité unique

« L’ambition de démarrer quelque-chose moi-même a toujours été présente dans mon esprit. Puis, une exploitation agricole a été mise en vente non loin de mon domicile d’origine. Une exploitation moderne, avec un grand potentiel à développer. Les anciens propriétaires étaient des amis de mes parents et en tant qu’enfant j’allais parfois aider à soigner les animaux. » Pieterjan n’a pas dû réfléchir longtemps. « C’était une opportunité unique que je ne voulais pas laisser passer. J’ai repris l’exploitation et ses 65 000 poulets de chair et 700 veaux viandeux en 2019. Aujourd’hui, l’ancien propriétaire m’assiste toujours avec des conseils. »

Croître et s’amuser

Le fermier de Bikschote a une vision claire sur la méthodologie. « Je veux qu’au sein de l’exploitation nous respections les normes et valeurs que l’on attend d'un agriculteur. L’hygiène est une priorité absolue et nous sommes continuellement occupés à réduire les antibiotiques. Le bien-être de l’animal est très important pour moi. Je vérifie fréquemment la température des étables. Au final, je le fais pour avoir des animaux sains. Cela me donne une satisfaction de les voir grandir et s’amuser. »
 

Réduire la distance

« Mais respecter les normes et les valeurs signifie également que notre apparence envers le monde extérieur doit être irréprochable. Je suis fier de notre belle exploitation et je veux montrer aux autres pourquoi », raconte Pieterjan. « Je remarque malheureusement qu’il y a toujours une certaine distance entre le secteur agricole et le consommateur. On veut ce qu'il y a de mieux pour les animaux, mais on choisit souvent quand-même une viande moins chère. Ceci n’est pas rentable pour nous. Cela me blesse de voir que l’image du secteur agricole est souvent négative. »

Redorer l’image

Pieterjan se fait un plaisir de raconter son histoire afin de redorer cette image. « Notre exploitation est située le long d’une route très fréquentée, donc des gens nous rendent visite quotidiennement. Lorsque personnes extérieures voient la propreté de notre exploitation, elles savent que c’est bien. » Le fermier est également actif sur les réseaux sociaux. « Je montre ce que nous faisons. Que nous avons de nouveaux poussins ou que les jeunes veaux jouent entre eux. Cela entraîne de nombreuses réactions positives. » Pieterjan soutient donc également la campagne #noussommespartout. « Je trouve que c’est une très belle initiative pour mettre le métier d'éleveur en avant. Et cela montre les bonnes intentions de ForFarmers. On ne peut qu’acclamer de telles actions ! »

Afbeelding: FB  post pieterjan fr