Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Le point de vue du fermier : Jan Andries, éleveur porcin

28-4-2021

Avec notre campagne #noussommespartout nous souhaitons montrer aux fermiers belges l’importance de leur rôle dans notre société et leur prouver qu’ils sont - littéralement - partout ! Au cours des prochains mois, nous partagerons les histoires personnelles d’un certain nombre de clients. Comment font-ils ? De quoi sont-ils fiers ? Jan Andries exploite, avec ses parents, un élevage de porcs à Bassevelde et à Oostburg (Pays-Bas). Une belle exploitation familiale, qui est en constant développement.

« Mes grands-parents étaient déjà fermiers sur ces terres », raconte Jan avec fierté. « À l’époque ils avaient des vaches et quelques truies. Depuis, nous avons toujours des vaches, mais nous avons surtout développé l’exploitation des truies. Nous produisons également les porcelets pour l’engraissement dans d’autres lieux, notamment en Flandre zélandaise, en Flandre et en Wallonie. C’est tout un développement ! » La famille préfère conserver au maximum une gestion personnelle. « Cela nous rend confiants ; tout va bien. Ainsi, nous avons toujours une vue sur nos animaux. »

L’avenir du métier

Les rôles sont bien répartis au sein de la famille, la planification est serrée et le travail d’équipe est central. « Avec mon épouse, Stephanie, et mes parents, nous assurons ensemble l’intégralité du parcours et chacun a ses propres responsabilités. Il était clair depuis longtemps que Jan entrerait dans l’exploitation. « J’ai grandi ici et j’ai vu de l’avenir dans le métier, malgré le fait que nous sommes parfois confrontés à de grands défis en ce qui concerne la réglementation. Je crois que ça me caractérise. Je suis quelqu’un d’entreprenant et je veux faire évoluer notre exploitation afin d’être plus fort sur le marché. »

Lit de paille

L’entrepreneuriat signifie que vous devez toujours être informé des tendances et des évolutions du marché, mais aussi des enjeux sociaux qui entourent votre secteur. Il est donc important pour Jan de réagir à ces enjeux. « Le bien-être animal devient de plus en plus important. Nous y consacrons beaucoup d’attention sur notre exploitation. Nos truies se déplacent librement dans l’étable, sur de la paille, par exemple. Elles adorent avoir un lit douillet ! Et, en plus, c’est bon pour leur santé. Depuis que nous avons commencé cela, le système gastro-intestinal et le développement des animaux se sont améliorés. »

Cycle parfait

« La durabilité est également un sujet auquel nous sommes de plus en plus confrontés », continue Jan. « On trouve de moins en moins d’exploitations en Flandre, car il s’agit d'une région densément peuplée. Mais c’est pourquoi nous, les agriculteurs, sommes très importants. Par exemple, nos animaux consomment une énorme quantité de résidus de l’industrie alimentaire. Pensez aux épluchures de pommes de terre et aux sous-produits humides d’une usine. Sans les porcs, tout ceci serait tout simplement jeté. Mais pour le moment il y a un cycle parfait, où les protéines végétales sont converties en protéines animales. »

Élément indispensable

Selon Jan, un porc est donc un maillon indispensable de ce cycle. « Et que penser du fumier de nos animaux ? Celui-ci est nécessaire pour faire pousser les cultures. En tant qu’agriculteurs, nous pouvons refermer le cercle. » Et il en est fier. « Tout le monde n’en est peut-être pas conscient, mais le bétail est très important pour la société. J’espère que grâce à la campagne #noussommespartout nous pourrons renforcer le lien entre le fermier et le citoyen. Nous porterons fièrement la salopette. Même après la campagne ! »

Afbeelding: 2021-04-29-jan-andries fr