Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?
Nouvelles, expérience et conseils

Comment prévenir des croissances décevantes chez le bétail viandeux lors de stress dus à la chaleur?

Conseils de nos spécialistes Conseils de nos spécialistes2-4-2019

Des croissances décevantes en bétail viandeux, c’est un phénomène connu, surtout en fin de période estivale. En général, on incrimine le stress dû à la chaleur, en période d’engraissement. Quelles mesures prendre pour éviter cela?

Les animaux éprouvent des difficultés à évacuer leur chaleur dans leur environnement, principalement lors de températures élevées, c’est pire lorsque le taux d’humidité est très élevé. A ce propos, il y a une donnée importante à prendre en compte : la température moyenne journalière exerce un effet supérieur à celui des températures minimales et maximales. Les animaux montrent peu d’appétit et mangent moins, ce qui ralentit le transit alimentaire. La fréquence respiratoire augmente. Les animaux expirent davantage de CO2. Il en résulte que la salive contient moins de bicarbonate de sodium (NaHCO3). En conséquence, sa capacité tampon diminue, ce n’est pas idéal au niveau du rumen. L’ingestion étant déjà moindre, un effet supplémentaire s’y ajoute, la digestion est moins efficace, les animaux poussent plus lentement et les dépôts adipeux régressent. Les effets du stress dû à la chaleur peuvent être prévenus en distribuant du RumiBuffer

Le RumiBuffer contient un complexe tampon spécial (plusieurs substances tampons) qui offre davantage de protection contre l’acidose du rumen que le seul bicarbonate de sodium. En plus, il contient des vitamines du complexe B pour favoriser la digestion ainsi que des minéraux supplémentaires pour compenser les minéraux perdus par la hausse de la transpiration et  de la salivation.

L’attention peut également être portée sur la ration:

  • vu que la dégradation de la cellulose brute exige davantage de chaleur que la fermentation des hydrates de carbone très digestibles, il est opportun d’opter pour un excellent préfané ou un bon foin  comme source de structure.
  • augmenter la fréquence de distribution des repas.
  • attention au désilage, éviter l’échauffement et les moisissures. Employer Selko TMR pour ralentir l’échauffement.
  • prévoir suffisamment d’espace au cornadis (tous les animaux ont ainsi accès à l’auge).
  • les animaux vont se remettre à manger beaucoup dès la fin de la période de chaleur. Il est absolument souhaitable de distribuer le tampon assez longtemps.