Que cherchez-vous?

8 conseils pour lutter contre le stress thermique chez les bovins viandeux

Nouveautés saisonnières Nouveautés saisonnières10-6-2022

En été, le risque de stress thermique augmente, ce qui se traduit par de moins bons résultats de croissance pour vos bovins. À des températures plus élevées (à partir de 20°C), les animaux ont plus de difficulté à éliminer la chaleur. Il est important de noter que la température moyenne quotidienne a un effet plus important que les températures minimales et maximales. Mais la combinaison avec l'humidité relative détermine également la mesure dans laquelle les animaux souffrent du stress thermique.

Animaux exposés au stress thermique

Vous trouverez ci-dessous un certain nombre de symptômes qui vous permettront de déterminer si vos animaux souffrent de stress thermique.

  • Inactivité
  • Moins d'ingestion
  • Augmentation de la fréquence respiratoire (ce qui les amène à émettre du CO2 supplémentaire)
  • Une digestion moins efficace

Que pouvez-vous faire pour lutter contre le stress thermique ?

  1. Refroidir davantage
  2. Evacuer suffisamment le fumier, toutes les 3 semaines
  3. Stimulez la consommation de mélange en donnant des repas plus souvent au cours de la journée ou le soir.
  4. Accepter plus de refus et les retirer quotidiennement.
  5. Réduisez la quantité de concentré de 1 à 2 kg pendant les journées très chaudes.
  6. Donnez 150-200 grammes d'Univit Buffer ou de RumiBuffer par animal et par jour.
  7. Nous recommandons de distribuer un tampon pendant une période suffisamment longue après la période de stress thermique. En effet, après cette période, les animaux mangeront beaucoup plus. Par conséquent, la production d'acides dans le rumen augmentera ayant pour conséquence l’accroissement du risque d’acidose subaiguë du rumen.
  8. Assurer une disponibilité maximale d'eau fraîche.
     

Consultez notre carte du stress thermique pour les bovins viandeux.

Carte du stress thermique

Afbeelding: Hittestress