Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Une eau d’abreuvement en suffisance et de qualité stimule l’ingestion de matière sèche

Saviez-vous que... Saviez-vous que...26-2-2020

Saviez-vous que les vaches qui boivent trop peu d’eau ingèrent moins de matière sèche et produisent moins de lait? En effet, l’eau a une fonction importante dans le transport des substances nutritives et stimule par ailleurs le mélange et la digestion dans la panse. La ration a beau être très appétente, si elles boivent trop peu d’eau, vos vaches n’atteindront pas la production laitière souhaitée. Que faut-il faire pour stimuler l’ingestion de l’eau?

De quelle quantité d’eau les vaches ont-elles besoin?

Les besoins des vaches en eau sont fonction de différents facteurs, essentiellement la température et la production de lait. Une vache qui produit quotidiennement 27 litres de lait à une température de 5°C doit boire 84 litres d’eau par jour. A une température de 15°C, ses besoins en eau grimpent à 99 litres. A 28°C, une vache a besoin de 104 litres d’eau pour pouvoir fonctionner normalement. Si la production laitière augmente de 10 litres, les besoins journaliers en eau s’accroissent de 20 à 40 litres. Pour que la vache boive effectivement la quantité d’eau nécessaire, il faut veiller à la disponibilité de l’eau et à sa qualité.

Pour une disponibilité suffisante:

1

Conseil n° 1: 10 cm de longueur d’abreuvoir par vache

S’il y a trop de vaches à l’abreuvoir, il est probable qu’il y ait trop peu d’abreuvoirs ou que la capacité en eau soit insuffisante. ForFarmers recommande 10 cm de longueur d’abreuvoir par vache.

2

Conseil n° 2: Veillez à un approvisionnement en eau immédiatement après la traite

Plus de 40 % de l’absorption de l’eau se font immédiatement après la traite. Aussi faut-il s’assurer que les vaches aient assez de possibilités de boire en suffisance après la traite. Si les abreuvoirs ne se trouvent pas à la place adéquate, il faudra prévoir un plan pour que l’été prochain des abreuvoirs soient disponibles immédiatement après la traite.

3

Conseil n° 3: Favorisez une position naturelle d’abreuvement

Les abreuvoirs sont placés au maximum à 80 cm du sol. En effet, une attitude naturelle d’abreuvement, le cou vers le bas, favorise une absorption élevée de l’eau (photo 1).

Afbeelding: Natuurlijke drinkhouding
Photo 1: Position naturelle d’abreuvement de la vache

Une eau de qualité s’obtient de la façon suivante:

4

Conseil n° 4: Assurez une bonne dureté de l’eau

Une dureté de l’eau souhaitable se situe entre 4 et 15 °fH. Des vaches qui boivent à petites gorgées ou qui lapent avec leur langue est un signe que la dureté de l’eau n’est pas bonne et donc qu’elle n’est pas appétente. Vous pouvez faire contrôler la dureté de l’eau en faisant analyser un échantillon d’eau par le service de santé animale ou par Eurofins. L’eau est généralement trop dure plutôt que trop douce et la dureté peut être corrigée au moyen d’un adoucisseur d’eau.

5

Conseil n° 5: Maintenez la propreté des conduites et des abreuvoirs et prévenez la formation d’un biofilm

Des aliments qui aboutissent dans l’abreuvoir favorisent la formation d’un biofilm dans l’abreuvoir, mais aussi dans les conduites. Un biofilm est une couche de micro-organismes enrobés d’une matrice qui se fixe sur une surface (photo 2). Ce biofilm est un réservoir de bactéries et de germes qui détériorent la qualité de l’eau. Un nettoyage hebdomadaire des abreuvoirs permet de prévenir l’apparition de biofilms. Il faut également contrôler annuellement la propreté des conduites ou prélever un échantillon d’eau pour le faire analyser sur les germes et les coliformes.

Afbeelding: Biofilm
Photo 2