Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Stress thermique : voici comment conserver des taux élevés

Conseils de nos spécialistes Conseils de nos spécialistes21-4-2020

C’est un véritable défi de maintenir à niveau les teneurs en graisse et en protéines dans le lait pendant les mois d’été. Comment aborder au mieux ce problème ?

Maintenir la teneur en matière grasse à niveau? Intégrez des tampons supplémentaires

Une baisse de la matière grasse suite au stress thermique est causée par une insuffisance de la capacité tampon dans la panse. En raison des températures élevées et de l’humidité de l’air, les vaches souhaitent se rafraîchir. L’une des méthodes leur permettant d’évacuer la chaleur est de haleter et d’augmenter leur fréquence respiratoire. Mais ainsi, la vache perd une grande quantité de salive et, par conséquent, de la capacité tampon. Il s’agit de la capacité dont la vache a besoin pour maintenir l'équilibre du taux d’acidité dans la panse et ainsi éviter l’acidification. Les vaches souffrant d’acidification de la panse ne décomposent pas suffisamment les aliments riches en parois cellulaires, comme le fourrage grossier. Ce qui résulte en une production de matière grasse laitière amoindrie. En ajoutant des tampons supplémentaires aux rations, vous soutenez la capacité tampon de la panse lors du stress thermique et vous prévenez au mieux la baisse de la matière grasse laitière. Vos vaches restent en bonne santé et le fourrage grossier est utilisé le mieux possible.

Une absorption énergétique suffisante assure le maintien des teneurs en protéine

Il n’y a pas que la matière grasse laitière qui est mise sous pression lors du stress thermique, la teneur en protéines peut également diminuer. Ceci est dû au fait que la vache va absorber moins d’aliments afin d’éviter de produire plus de chaleur ; chaleur qui se dégage lors de la digestion des aliments. Par conséquent, elle absorbe moins d’énergie alors qu’elle a toujours l’envie de produire du lait. Lorsque ce manque d’énergie n’est pas compensé par une augmentation de la densité énergétique de la ration, une diminution tant de la production laitière que des protéines surviendra.  Motivez les vaches afin qu’elles continuent à manger en suffisance lors des jours de chaleur en leur proposant une alimentation savoureuse et sans fermentation. En plus, une augmentation de la densité énergétique de la ration peut aider les vaches à absorber une plus grande quantité d’énergie avec moins d’aliments. En ajoutant des graisses résistantes au rumen (MilkPower) ou du Glucolac à la ration, vous augmentez la densité énergétique de manière sûre.

Afbeelding: ff_Hittestress_005