Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Stress thermique : soyez préparé

Nouveautés du secteur Nouveautés du secteur20-5-2020

Au cours des deux dernières années, nous avons connu de nombreuses périodes de stress thermique. Nous constatons non seulement que le nombre de périodes de stress thermique augmente chaque année, mais également que les pics de température deviennent de plus en plus élevés, et ce, pour des périodes de plus en plus longues. Les conséquences du stress thermique sont d’autant plus graves pour les exploitations robotisées que pour les exploitations traditionnelles. Soyez donc bien préparé.

Les conséquences du stress thermique

En cas de fortes chaleurs, les vaches mangent moins et se couchent moins souvent. En d’autres termes : leur routine quotidienne est totalement dérangée. Et par conséquent, les vaches se rendent moins souvent au robot. Il y a moins de traites par jour et l’ingestion de matière sèche est plus faible. Et cela entraîne irrévocablement un ralentissement de la production. De plus, vous aurez plus de vaches à ramener. Outre le fait que la production laitière diminuera fortement, vous aurez plus de travail. Toutes ces conséquences resteront encore présentes bien après la période de stress thermique.

Comment se préparer au stress thermique ?

Vous pouvez éviter un bon nombre de ces désagréments moyennant une préparation et une approche correctes en période de stress thermique. Ne dit-on pas « mieux vaut prévenir que guérir » ? Grâce à ces conseils, vous et votre bétail traverserez sans souci la période de stress thermique.

  • Prévoyez suffisamment d’eau potable fraîche (disposer de 12 cm d’abreuvoir par vache sur la longueur) ;
  • Assurez-vous qu’il y a suffisamment d’air frais et de refroidissement. Les ventilateurs sont les meilleures solutions à ce problème ;
  • Distribuez la ration 2x par jour si possible. En cas de distribution 1x par jour, privilégiez le soir ;
  • Ajoutez un tampon supplémentaire à la ration sous forme de Rumibuffer
  • Augmentez la densité énergétique de votre ration à l’aide de MilkPower HF 180 pour compenser la perte en apport de matière sèche ;
  • Évitez l’échauffement de la ration. En cas de fermentation, utilisez Selko TMR ;
  • Assurez-vous d’avoir les produits nécessaires sous la main dans votre exploitation. Ainsi, vous pourrez agir à temps en cas de stress thermique.

Et pour finir, il est très important de maintenir les adaptations de ration jusqu’à minimum dix jours après le dernier jour de stress thermique. Grâce à cette approche, non seulement vos vaches souffriront moins du stress thermique, mais elles se rétabliront plus vite après cette période. Sans oublier que vous aurez ainsi moins de vaches à aller chercher.

Vous voulez plus d'informations ? Prenez contact avec nous via info@forfarmers.be.