Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?

Premier apport d’engrais: voir au-delà de la somme de températures !

Conseils de nos spécialistes Conseils de nos spécialistes19-2-2021
Afbeelding: afbeeldig gras kunstmestgift

À partir du 16 février, vous pouvez épandre le lisier, mais ceci n’est vraiment possible que lorsque le sol n’est plus gelé et que celui-ci a suffisamment de portance. Comment déterminer, après l’épandage du lisier, le bon moment pour un premier apport d’engrais ?

Des études démontrent que le meilleur moment pour un premier apport d’engrais azoté se situe au printemps, entre une somT° de 180 et 280 °C (cumul des températures journalières > 0 °C depuis le 1er janvier). Cette recommandation est vécue dans la pratique comme très approximative. Planifiez plutôt l’épandage de l’engrais azoté début mars, le moment exact dépendant de ces indicateurs :

  • La somme des températures ne dit rien sur la température du sol, alors que tout se déroule finalement dans le sol. L’herbe commence à pousser à une température de sol comprise entre 5 et 8 degrés, mesurés dans la couche supérieure du sol de 10 cm. Un simple thermomètre suffit pour mesurer soi-même la température du sol.
  • L’étape suivante consiste à observer la croissance des racines au printemps. Si la racine de l’herbe présente des extrémités blanches, les conditions de sol sont suffisamment favorables et la pousse de l’herbe a commencé. Si vous n’avez pas encore fertilisé, il est temps de le faire.
  • Les conditions météorologiques jouent également un rôle important lors de l’épandage ou de la pulvérisation de l’engrais. Si de la pluie est prévue, les engrais liquides seront plus rapidement enfouis ; réduisant ainsi la volatilisation non désirée de l’azote.
  • Dans tous les cas, éviter les dégâts à la structure est un point d’attention important. 

Éviter le lessivage de l’azote

Le risque de lessivage des nitrates est d’autant plus grand au début du printemps. Pour éviter cela, utilisez un engrais azoté moins sensible au lessivage et pouvant dès lors être épandu plus tôt.  Fertilisez tôt avec du Novurea pour bénéficier de la vitalité de croissance de l’herbe.  Novurea est un azote uréique stabilisé. Ce qui rend Novurea si unique, c’est le traitement à l’inhibiteur d’uréase ADD Green, qui minimise les pertes en azote par volatilisation. De plus, l’urée est graduellement convertie en ammoniaque et nitrate, ce qui correspond mieux aux besoins du pâturage. Ceci réduit fortement les risques de lessivage ou d’accumulation indésirable de nitrates dans la culture.