Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?
Nouvelles, expérience et conseils

Maintenez vos teneurs et votre prix du lait durant cet été!

Conseils pour les fermiers Conseils pour les fermiers20-6-2019

Durant l’été, votre troupeau laitier peut nettement souffrir de la chaleur, et souvent plus vite qu’on le pense. Le stress dû à la chaleur entraine une diminution de la production laitière et de la teneur en matière grasse. On constate généralement, en plus, une hausse des taux cellulaires et une moindre fertilité. Du fait de la modification récente du calcul du prix du lait, il importe de perdre le moins possible de matière grasse. D’où ces quelques conseils pour prévenir les conséquences d’un stress dû à la chaleur.

1

La température ambiante

A températures élevées, les  bovins éprouvent de grandes difficultés à maintenir leur température corporelle. Il est un élément important à tenir en compte: la température moyenne, qui exerce un effet plus important que les températures minima et maxima. Mais la température n’est pas seule en cause, sa combinaison avec l’hygrométrie ambiante détermine en quelle mesure les animaux souffrent lors de stress dû à la chaleur.

Afbeelding: grafiek_hittestress_fr
2

Effets sur les prestations des animaux

  • Les animaux présentent un manque d'appétit. 
  • Ils ingèrent moins de sorte que le transit intestinal ralentit. 
  • La fréquence pulmonaire accélère, ils exhalent davantage CO2. 
  • La concentration en bicarbonate de soude diminue dans la salive => la capacité tamponnante est amoindrie. 
  • L'ingestion moindre d'aliments et une digestion moins efficace occasionnent une diminution de la production de lait et une dépression de la teneur en matière grasse. 
3

Mesures en cas de risques de stress dû à la chaleur

  • Bien ventiler et fournir suffisamment d'eau fraîche à disposition. 
  • En cas de stress dû à la chaleur, adapter la gestion alimentaire : 
    • Accepter au moins 5% de refus.
    • Evacuer les refus et nettoyer régulièrement les crêches pour stimuler l'ingestion.
    • Alimenter le soir a un effet positif.
    • Eviter l'échauffement de la ration.
    • Diminuer temporairement le concentré complémentaire au distributeur automatique de concentrés.
4

Autres mesures

Ces mesures ne sont pas toujours suffisantes pour prévenir les conséquences d’un stress dû à la chaleur. On intervient la plupart du temps au niveau du régime alimentaire! Ces mesures sont menées en vue de soutenir une bonne activité du rumen et assurer un supplément d’énergie.

5

Pouvoir tampon supplémentaire

Nouveau complexe tamponnant
Pour soutenir les vaches durant le processus de digestion, ForFarmers a développé un complexe tamponnant spécial qui s’inscrit mieux dans la prévention de l’acidose dans la panse. Ce complexe tamponnant se retrouve dans les produits Univit buffer et Rumibuffer. L’adaptation de ces produits offrent une meilleure protection que le bicarbonate de sodium contre l’acidose du rumen. L’ajout de l’un de ces produits à la ration de base assure immédiatement une meilleure digestion.

6

Apporter un supplément d’énergie

MilkPower
MilkPower est un noyau gras non dégradable dans la panse, spécialement développé pour les vaches laitières. Non dégradées dans la panse, les graisses n’interfèrent pas dans l’activité digestive de la panse. MilkPower est très concentré et contient 3500 VEM. En distribuer 300 g par vache revient à lui fournir un supplément de 1050 VEM par jour. C’est amplement suffisant pour compenser la perte d’ingestion de 1 kg de matière sèche en raison du stress dû à la chaleur.

Glucolac Plus
Glucolac Plus contient du propylène glycol et un supplément de vitamine B. Il apporte le supplément d’énergie nécessaire et améliore l’activité de la flore du rumen. Apport quotidien conseillé: 250-500 g par animal en fonction du stress dû à la chaleur.

7

Après le stress

Les animaux mangent à nouveau nettement plus, après cette période de stress. En conséquence, la production d’acides repart dans le rumen, il y a alors menace d’une acidose subaiguë. Un conseil absolument essentiel: distribuer suffisamment longtemps un produit tamponnant et MilkPower après la période de stress dû à la chaleur. On peut comparer le stress dû à la chaleur à un petit incendie. Il faut intervenir à temps, et lorsque le feu paraît éteint, on continue à arroser pour éviter toute surprise.

Voulez-vous en savoir davantage sur l’application de ces produits dans le cadre de stress dû à la chaleur? Contactez notre représentant ou notre service clientèle: 051/33.57.60 ou encore info@forfarmers.be.