Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?
Nouvelles, expérience et conseils

La séparation du colostrum dans les exploitations robotisées

Conseils pour les fermiers Conseils pour les fermiers21-3-2018

Que la gestion du colostrum dans une exploitation laitière soit de la plus grande importance, on le savait. Mais comment s’y prendre dans une exploitation laitière robotisée ? A quoi faut-il être attentif ?

Sur le terrain, on constate que la plupart des exploitations qui pratiquent la traite automatisée se mettent à traire très rapidement après le vêlage, ce qui est un des avantages de la traite robotisée. Dans ce cas, le colostrum est envoyé automatiquement dans un seau séparé. Pratique, non ?

Cependant, les erreurs ne sont pas rares dans les exploitations robotisées en matière de séparation du colostrum. En pratique, le colostrum est souvent souillé. Dans ce cas, le colostrum est contaminé par des germes pathogènes qui s’agglomèrent aux anticorps contenus dans le colostrum. Le colostrum n’a donc plus l’effet souhaité, il risque même de rendre le veau malade.

1

Vérifiez si la conduite de séparation a été suffisamment nettoyée

Vérifiez si la conduite de séparation a été suffisamment nettoyée. Dans la plupart des cas, celle-ci est nettoyée en même temps que le nettoyage principal du robot, soit trois fois par jour. Mais si entre un nettoyage et la traite d’une vache fraîche vêlée, une séparation est déjà intervenue, cela peut entraîner la souillure du colostrum. Par ailleurs, la soupape d’évacuation n’est pas nettoyée sur tous les systèmes. Ce nettoyage doit se faire manuellement, a fortiori pour chaque séparation de colostrum.

2

Nettoyez le seau de séparation manuellement

Pour cela, il est impératif d’utiliser un produit de nettoyage car le colostrum est coriace. Il est recommandé d’utiliser un seau à part pour la séparation du colostrum et de le nettoyer soigneusement après chaque utilisation.

3

Réduisez les pertes en rendant la conduite de séparation la plus courte possible

Pour chaque traite qui se fait via la séparation, une partie se perd. Et comme le colostrum peut être plus collant et épais que le lait, les pertes sont parfois encore plus importantes. Elles peuvent atteindre 1,5 litre. On peut réduire les pertes en rendant la conduite de séparation la plus courte possible. On peut conseiller de limiter cette conduite à 1 – 2 mètres de long.

4

Conservation du colostrum

Maintenant que vous avez bien collecté le colostrum, il reste un point d’attention: le donner le plus rapidement possible au veau ou le congeler!