Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?
Nouvelles, expérience et conseils

Entretien des herbages : les conseils du moment pour lutter contre la sécheresse

Nouveautés saisonnières Nouveautés saisonnières22-8-2018

En de nombreux endroits, il a à nouveau plu pour la première fois depuis longtemps. Comme les différences pluviométriques sont énormes au niveau régional, il est difficile de donner un conseil général. Dans la plupart des régions, la quantité d'eau tombée n'était d'ailleurs pas suffisante pour démarrer immédiatement les travaux en prairie. Nous recommandons de n'épandre de lisier que sur un tapis herbeux qui se régénère après une grosse précipitation.

Que contient votre parcelle ?

Si, en observant votre parcelle, vous ne voyez guère plus que des tiges, il vaut mieux ne rien faire momentanément. Ne fauchez surtout pas, car cela pourrait endommager la prairie. L'épandage de lisier n'est judicieux que si vous constatez que votre terrain se régénère après une bonne précipitation. Sur de telles parcelles, il est recommandé de n'épandre de lisier que si cela s'avère vraiment nécessaire, et notamment lorsque vous rencontrez des problèmes de capacité de stockage.

Voilà comment examiner vous-même votre prairie ?

Bien souvent, les prairies reverdissent après une précipitation. L'herbe brunie n'est pas nécessairement synonyme d'herbe morte. Vous pouvez également analyser la capacité de régénération de votre herbe en prélevant un carré du tapis herbeux, en le maintenant humide et en observant ce qui se passe au bout de quelques jours. De nouvelles pousses vertes en nombre suffisant apparaissent-elles ou pas ?

Les caractéristiques suivantes indiquent que les chances de survie de l'herbe sont minimes :

  • La plante est brune et se réduit facilement en poussière.
  • La base de la plante n'est plus verte après le retrait des feuilles mortes.
  • Les racines sont très rigides et ont perdu leur blancheur. La couche de terre supérieure n'est plus humide.

Si votre herbe réunit toutes les caractéristiques susmentionnées, il y aura de fortes chances pour que la plante ne se rétablisse plus après l'arrosage, et vous aurez donc une zone pelée dans la prairie. Si la fraction de zones pelées est supérieure à 15 %, nous recommandons de procéder à un sursemis, éventuellement en association avec un hersage. La herse raclera les débris végétaux morts, permettant ainsi aux autres plantes d'avoir plus de lumière et d'air.

Sachez cependant que les herbes particulièrement indésirables, telles que le chiendent, se régénèrent généralement bien. C'est la raison pour laquelle les parcelles anciennes et les parcelles sur lesquelles poussaient déjà peu de bonnes herbes avant la sécheresse entrent également en ligne de compte pour le sursemis. Appliquez à cette fin la règle empirique suivante : si la prairie compte moins de 60 % de bonnes herbes, il est conseillé de procéder à un nouvel ensemencement. Il en va de même en présence d'une prolifération de chiendent de plus de 20 %.

Renouvellement des prairies uniquement sur une couche de terre arable humide

Pour exécuter correctement les travaux relatifs au renouvellement des prairies, la totalité de la couche de terre arable doit être bien humide. Si votre parcelle est envahie par du chiendent, il convient de le combattre avec du Round Up. À ce moment-là, il est néanmoins indispensable que le chiendent soit en pleine croissance (avec une masse verte suffisante). Lorsque le chiendent a dépéri suffisamment, généralement après une dizaine de jours, le sol peut être écroûté et labouré.

Les travaux d'amélioration du sol, et notamment l'égalisation, le drainage et le cassage des couches durcies, peuvent être effectués après le labourage. Ensuite, le pH (taux d'acidité du sol) de la parcelle doit être ajusté en ajoutant du calcaire. Un pH optimal du sol garantit l'absorption d'une quantité maximale de substances nutritives par la plante. Un pH optimal veille par ailleurs à une structure correcte du sol, tout en contribuant à une vie saine du sol. Il faut disposer d'un échantillon de sol frais pour déterminer le pH. La quantité de calcaire doit ensuite être incorporée en vue de créer un lit de semis de qualité.

Lorsque la parcelle, c.-à-d. un beau lit de semis plat, est prête à être ensemencée, le nouveau mélange d'herbes peut être semé. Déterminez le mélange d'herbes le mieux adapté à vos parcelles avec votre spécialiste en bétail laitier ou en cultures. ForFarmers dispose d'une vaste gamme de mélanges d'herbes appropriés à chaque finalité. Les mélanges sont constitués des meilleures espèces du catalogue des variétés, présentent une résistance à la rouille couronnée de 8 au minimum et sont sélectionnés suivant un modèle de croissance optimal pour les pâtures ou les prairies de fauche.