Cookies Nous utilisons des cookies pour que notre site Web fonctionne de manière optimale et pour répondre au besoin d‘information de nos visiteurs. En utilisant notre site Web, vous acceptez le placement de cookies. Lisez notre politique de confidentialité et de cookies pour en savoir plus à ce sujet.
Que cherchez-vous?
Nouvelles, expérience et conseils

Conseils relatifs au stress thermique pour le jeune bétail

Nouveautés saisonnières Nouveautés saisonnières4-6-2018

En été, la probabilité de stress thermique chez les veaux est plus élevée. Vous diagnostiquez le stress thermique en observant que les veaux mangent moins et « pompent ». Suivez les cinq conseils suivants pour que vos veaux traversent mieux les périodes chaudes.

Afbeelding: kalf hittestress
  • Augmentez le refroidissement
    Pour ce faire, installez les ventilateurs et/ou arrosez le toit et/ou occultez les tôles translucides.
  • Veillez à ce qu'il y ait de l'eau propre et fraîche en suffisance (y compris dans les box individuels)
    Donnez plus d'eau aux veaux. Portez l'abreuvement à environ 15 % de la masse corporelle au lieu des 10 % habituels.
  • Enlevez régulièrement le fumier.
    En hiver, un lit de paille chaud est agréable, mais la température de ce « chauffage au fumier » peut quand même grimper jusqu'à 35°C, voire plus. C'est moins plaisant en été. En outre, une épaisse couche de litière produit plus de chaleur et d'humidité dans l'étable, ce qui ne favorise pas le climat. 
  • Veillez à ce que les veaux continuent d'ingérer du fourrage grossier/de la structure.
    Les veaux qui reçoivent des aliments concentrés, risquent, surtout dans les systèmes où la sélection des aliments est possible, une diminution du pH dans la panse. 
  • Placez les igloos à l'ombre. 

 

En particulier dans les étables pour jeune bétail ventilées mécaniquement, veuillez respecter quelques points d'attention supplémentaires : 

  • Ne modifiez pas les réglages minimum et maximum de ventilation et les plages de fonctionnement.
    Une fois réglés, ils sont corrects. 
  • Par contre, la « température de départ de ventilation » doit être adaptée en fonction des saisons.
    Réglez celle-ci sur une température élevée en été = environ 21°C et basse en hiver = environ 12-15°C. La transition au printemps et en automne doit s'effectuer progressivement. 
  • Pensez à la lutte contre les mouches.
    Les mouches (et les veaux) n'aiment pas les courants d'air. Dans les étables ventilées correctement, il n'y aura pas de courant d'air. De ce fait, le nombre de mouches sera souvent supérieur dans les étables ventilées mécaniquement. C'est le moment d'agir. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour trouver un moyen de lutte efficace ou obtenir des conseils adéquats.