Chercher
For the Future of Farming
Header-voorbeeld-fabriekHeader-ftfof-koeHeader pluimvee2Header rundvee1Header varkens

6 œufs de plus en moyenne par poule confinée

Les éleveurs de poules pondeuse qui utilisent les aliments ForFarmers ont eu en 2016 6 œufs de plus en moyenne que leurs collègues par poule confinée à l'âge de 80 semaines. C'est ce qui ressort des données recueillies par le gestionnaire de ponte Agroscoop. « Ces excellentes prestations se traduisent par un rendement plus élevé », déclare Gerry De Hertefelt, le chef de produit Volaille chez ForFarmers. « Ce rendement supérieur s'explique par un plus grand nombre d'œufs à 80 semaines. Par ailleurs, un rendement supplémentaire est atteint grâce à une meilleure capacité de ponte et des pertes moindres. »

Le gestionnaire de ponte Agroscoop est un programme de suivi numérique permettant aux éleveurs d'évaluer leurs chiffres techniques et financiers, et de les comparer à ceux de leurs collègues. Le spécialiste de ForFarmers se base sur ces chiffres pour encadrer les clients. Les données du programme montrent que les poules pondeuses de cheptels élevés au sol et en plein air, et ingérant des aliments de ForFarmers pondent en moyenne 378 œufs à l'âge de 80 semaines. Ces cheptels ont enregistré des pertes cumulées de 6,4 %. Selon les données du gestionnaire de ponte nationale pour les cheptels de poules élevées au sol et en plein air, la moyenne se situe à 372 œufs sur 80 semaines par poule confinée, avec des pertes cumulées de 6,6 %.

Au plus près de la pratique

« C'est justement parce que nous restons au plus près de la pratique, et que nous combinons en permanence ce que nous voyons sur le terrain avec nos connaissances en nutrition que nous pouvons rapidement nous adapter aux changements de situation, non seulement aux changements intervenant dans l'étable, mais également à ceux se produisant sur l'ensemble du marché », poursuit Gerry De Hertefelt.

C'est ainsi que l'approche alimentaire VitaFocus revisitée pour poules pondeuses a été introduite au milieu de l'année 2016. Avec cette nouvelle approche, l'entreprise réagit à la tendance visant à maintenir les poules pondeuses plus longtemps en production. Les ajustements les plus significatifs ont été apportés aux aliments destinés aux phases d'élevage et de transition jusqu'à environ 30 semaines. « La structure et la composition des matières premières ont été optimisées et des additifs spécifiques ont été ajoutés pour renforcer la santé gastrique, intestinale et hépatique. En fin de compte, ces adaptations réduisent encore plus les pertes et optimisent la santé des poules d'élevage, ce qui se traduit par des poules pondeuses robustes et productives plus longtemps. L'objectif que ForFarmers s'était fixé précédemment en visant le maintien des cheptels de poules blanches en liberté jusqu'à 100 semaines et des cheptels de poules brunes jusqu'à 90 semaines par l'apport d'aliments est de plus en plus souvent atteint. Cet objectif se reflète donc dans les résultats des éleveurs de volaille », conclut Gerry De Hertefelt.