Chercher
For the Future of Farming
Fresh cowtransition

25-10-2016

Cette année, les fourrages demandent un calcul pointu de la ration

Les fourrages constituent la base de toute ration équilibrée. Mais les fourrages récoltés cette année sont tellement hétérogènes qu’il est indispensable de les analyser si l’on veut en tirer parti pour la production laitière.

Des premières coupes hétérogènes

Les différences entre les ensilages du printemps 2016 sont énormes et dépendent fortement du moment de récolte:

  • Entre début mai et le 10 mai les ensilages se caractérisent par:
    • une valeur alimentaire élevée
    • sont en moyenne plus secs
    • variables en protéine
    • présentent des valeurs record en sucre
    • se caractérisent par une rapidité de passage extrêmement élevée
    • en cas de ration non ajustée, le risque d’acidose est non négligeable.
  • A partir du 10 mai, les précipitations ont été plus importantes et l’ensoleillement plus faible. Les ensilages réalisés à cette période se caractérisent dès lors par un plus faible pourcentage de matière sèche. Par contre, les rendements totaux pour cette période étaient bons. Ces ensilages se caractérisent par:
    • une faible teneur en sucre
    • un index d’acidité assez important
    • ces ensilages peuvent convenir à la production laitière, à condition que la ration contienne suffisamment de produits secs.
  • Les premières coupes de fin mai se singularisent par:
    • des teneurs élevées en NDF et en ADF, ce qui entrave fortement la rapidité de passage
    • ces ensilages ‘lents’ doivent donc impérativement être compensés dans la ration par de l’énergie et de la protéine rapides
    • un désavantage supplémentaire de cette très faible rapidité de passage est une augmentation importante du risque de fermentation.

Faible valeur alimentaire des ensilages d’été

Les ensilages d’été (2ème et 3ème coupes) en 2016 ont été effectués dans des conditions généralement humides. Si les conditions de croissance de l’herbe étaient parfaites, les conditions de récolte étaient, elles, loin d’être idéales. Cela a donné des ensilages à fraction élevée en substance cellulaire, mais à teneur plutôt faible en énergie et en protéine. D’autre part, ces ensilages présentent le plus souvent un faible coefficient de digestibilité des parois cellulaires. Il faut donc corriger en matière d’énergie et de protéine.

Maïs: rendements décevants

Globalement, les rendements en maïs de la récolte 2016 sont sensiblement plus faibles que les années précédentes. La proportion épi-plante s’avère plus élevée, ce qui donne une valeur alimentaire plutôt satisfaisante. Mais les réserves limitées imposent de corriger avec de l’amidon pour éviter une régression des teneurs du lait.

Grâce aux indices Feed2Milk, ForFarmers permet d’évaluer chaque ensilage avec précision. Cela se traduit par un résultat prévisible et des vaches en bonne santé. Si la lecture de cet article a suscité votre curiosité et que vous vous demandez ce que cela pourrait donner dans votre cas particulier, à savoir une estimation précise de vos ensilages et rations, contactez dès aujourd’hui ForFarmers: 051 33 57 60 – info@forfarmers.be